La vulnérabilité, une expression authentique créatrice

https%3A%2F%2F41.media.tumblr.com%2F12c0623c296686ff490331bdfb46c011%2Ftumblr_nlg9yyQyNT1uprir6o1_1280

Alberto Giacometti – Sculpteur et peintre –

« La vulnérabilité des choses précieuses est belle car la vulnérabilité est une marque d’existence »Simone Weil.

Chacun son expérience de la vie. Une vie. Une existence.

Les évènements, les épreuves,  heureuses ou malheureuses, se succèdent et sont naturellement le quotidien d’une vie. Mais surtout, ce sont de belles occasions d’apprendre de nous-même et d’apprendre à nous dépasser !

Vivre n’est pas facile. La vie n’est pas un long fleuve tranquille. Accepter les épreuves, y faire face, s’y confronter, assumer… révèlent ce que nous sommes, qui nous sommes…

Soit, nous subissons le flot de la vie et nous attendons que le temps passe, en décorant nos vies, sans plaisir, sans effort, sans ouverture, sans amour…et nous survivons.

Soit, comme le dit Annie Marquier : « Ce n’est pas ce qui m’arrive qui détermine ma vie, mais ce que je choisis de faire avec ce qui m’arrive« … et dans ce cas-là, on entreprend…et nous vivons.

Nous avons toujours le choix d’agir ou de ne pas agir. Malgré nos peurs, nos doutes, nos croyances, les vraies réponses sont toujours en nous-même. Inutile d’aller chercher trop loin, à l’extérieur, en dehors de nous-même. Les réponses sont là, en nous-même.

A ce propos, et le sujet est très intimement lié, notre corps a une capacité extraordinaire pour nous révéler et nous dire les choses. Il entend, il sent, il ressent, il mémorise… Il a une intelligence bien plus juste et plus puissante que notre mental. Mais encore faut-il lui permettre de pouvoir s’exprimer et apprendre à l’écouter. C’est souvent notre mental qui nous brouille, nous enferme ou nous éloigne de ce qui est présent et juste…

La vulnérabilité, plutôt perçue dans notre société comme une fragilité, une faiblesse, à tort, est au contraire une force, un potentiel infini quand on sait l’accueillir, la vivre et s’en servir…

Rester au contact de cette émotion n’est pas un risque ni se mettre en danger, c’est prendre conscience de ce que nous vivons et ce qui est vivant en nous. Ce carburant de vie est plus précieux qu’on l’imagine…

Beaucoup d’artistes, dans de nombreux domaines, sont au contact de cette émotion et réalisent des oeuvres magnifiques. Dans la photographie, la musique, la peinture, la sculpture, l’écriture…

La vulnérabilité c’est être soi et accepter d’être soi. Et ne pas chercher à être quelqu’un d’autre.

Quand on accueille notre vulnérabilité, que l’on ne cherche pas à la cacher ou la fuir, c’est courageux. Courageux d’être soi.

Être soi, n’est pas toujours confortable. Mais il y a de la beauté à s’aimer tel que nous sommes. A quoi bon courir, nous mentir, et par-delà même mentir aux autres…

Il y a une forme d’humilité, qui va à l’encontre de notre ego, quand nous sommes en lien avec cette émotion et que nous lui laissons un espace de digestion pour « fertiliser »…

Cette vulnérabilité, présente en chacun de nous, est au contraire une pépite, une source cachée, créatrice d’authenticité et de force pour avancer et grandir…

Mon propos rejoint le livre publié en 2014 par Brené Brown, professeur et chercheur en Sciences Humaines : « Le pouvoir de la vulnérabilité – La Vulnérabilité est une force qui peut transformer votre vie ».

Selon Brené Brown : « La vulnérabilité est au coeur d’émotions difficiles comme la peur, le chagrin et la déception, mais c’est aussi le berceau de l’amour, de l’intimité, de la joie, de l’empathie, de l’innovation et de la créativité. Se fermer à la vulnérabilité, c’est s’éloigner des expériences qui donnent du sens à la vie… »

L’envie de se montrer « fort » ou « parfait », parasite et pollue notre épanouissement et notre développement personnel. A contrario, dans l’extrême inverse, se dévaloriser, (se) saboter pour ne pas rayonner ou réussir, de peur que tout change, car nous n’avons jamais connu ou ressenti cette confiance, cette paix en nous-même

Une amie médiatrice m’a offert à découvrir et à lire un extrait du discours prononcé par Nelson Mandela lors de son intronisation à la présidence de la République de l’Afrique du Sud en 1994, écrit par Marianne Williamson : « Notre peur la plus profonde…« . Je vous invite à le lire, ce texte est magnifique et parlera aussi sans doute à certains d’entre vous.

S’autoriser à ouvrir sa part de vulnérabilité, c’est faire confiance à la Vie, se faire confiance à soi et faire cadeau d’humilité et de bienveillance aux autres mais aussi et surtout à soi-même…

Si l’injonction sociale, qui nous est faite en permanence « Sois fort, et ne montre pas tes émotions », pouvait s’attendrir, notre monde actuel serait sans doute plus attentif et plus humain.

Mon doux conseil pour conclure ce billet, serait de nous autoriser, tous, à vivre et laisser s’exprimer notre vulnérabilité, féconde pour notre évolution.

Clémentine Lego.

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :