11 – Mathilde Brasilier

L’AUTISME, LE LIEN DU SILENCE   

Née en 1959 à Paris, Mathilde Brasilier a exercé en tant qu’architecte DPLG de 1983 à 2007.

Elle a travaillé comme urbaniste pour le développement des villes nouvelles, notamment à Marne-la-Vallée.

Depuis 2007, elle collabore comme journaliste au Nouvel Observateur, Challenges et Sciences et avenir.

En 2015, elle a publié un premier livre autobiographique, Il y avait le jour, il y avait la nuit, il y avait l’inceste (aux Éditions Mélibée), dans lequel elle évoque le phénomène d’amnésie traumatique. Le livre a été sélectionné pour le Prix de l’Autobiographie 2016.

 

 

Catégorie :